Qu’est ce qui représente la gastronomie vietnamienne ?

Publié le : 28 mars 20224 mins de lecture

Le territoire vietnamien est composé de trois régions : Sud, Centre et Nord, qui se caractérisent par leurs climats, la localisation géographique, leurs cultures et l’ethnie. La cuisine de chacune de ces régions a des propriétés gustatives propres. Cela contribue à la grande diversité des gastronomies vietnamiennes.

Qu’est-ce que la gastronomie vietnamienne ?

La cuisine vietnamienne est à base de riz, à laquelle on prépare des recettes variées qui privilégient le goût à l’esthétique. La plupart des plats sont assaisonnés avec des légumes, sous forme de crudité, cuites à l’eau ou frites. Les viandes habituellement cuisinées sont les volailles, le zébu et le porc. Les crustacés et les poissons sont également utilisés. Les viandes de tortue ou de chèvre sont réservées pour les événements festifs. Des condiments variés entrent dans leur préparation culinaire. Des sauces fermentées avec des herbes aromatiques et des épices différentes sont utilisées. Le nuoc-mam, une sauce de poisson ou la sauce de soja accompagne souvent pour relever le goût de chaque plat. Les Vietnamiens consomment les plats sucrés en dehors des repas, le matin ou l’après-midi. Toutefois, selon la région, vous pouvez apprécier des spécialités différentes.

À lire en complément : Quelle est la particularité des Gyozas japonais ?

Quelles sont les particularités gastronomiques de chaque région vietnamienne ?

La cuisine du sud-vietnamien est influencée énormément par la cuisine de la Thaïlande, du Cambodge et de la Chine. Elle se caractérise par l’ajout de lait de coco et du sucre. Elle comporte des plats réalisés à partir des poissons séchés. Les plats du Sud sont plus sucrés. Ses spécialités sont les crêpes vietnamiennes, la Hu tieu ou soupe saïgonaise et le Bo bun. La cuisine du centre se distingue par l’usage important de piment, ce qui la rend difficile à manger, notamment pour les occidentaux. Sa spécialité est le Bun Bo Hue, une soupe de nouille au bœuf. La cuisine du Nord n’est pas grasse, ni sucrée, ni très épicée comme celles des autres régions. Ses spécialités sont le Pho, le Bun Cha, des boulettes ou de grillade de porc avec du riz ou des nouilles blanches. On les assaisonne avec des légumes marinés et des herbes aromatiques.

Pour plus d'informations : Où manger le meilleur Jeon en Corée ?

Quels sont les principes de coordination pour déguster un plat vietnamien ?

Inversement à la tradition occidentale, les plats sont servis en même temps. Vous ne dégustez pas les plats l’un après l’autre. La sauce soja ou le nuoc mam est la sauce fréquemment utilisée afin de rehausser le goût de chaque aliment salé. Le bol de sauce trôné au milieu de la table représente les liens forts unissant les communautés vietnamiennes. Le riz fait partie des composantes essentielles de la gastronomie du Vietnam. Réduit en poudre, on en fait des pâtes, des gâteaux et des crêpes. La plupart des plats vietnamiens se mangent avec des baguettes.

Plan du site