Quel est le rituel funéraire dans la culture balinaise ?

Publié le : 28 mars 20224 mins de lecture

Le rituel funéraire dans la culture balinaise n’est pas comme les autres. Ces cérémonies attirent toujours plusieurs touristes, ce qui ne préoccupe pas les familles endeuillées. Découvrez un peu plus sur ce rituel funéraire de Bali.

Comment se déroulent les funérailles à Bali ?

À Bali, en Indonésie, la plupart des croyants sont de confession hindoue. Donc, ils respectent des rites bien particuliers. Par conséquent, pendant un décès, une cérémonie de crémation spéciale est organisée pour commémorer le défunt de façon joyeuse et festive. Dans un premier temps, le corps du défunt est mis dans un sarcophage. Généralement, le sarcophage a une forme originale, comme celle d’un animal. Des fois, plusieurs cercueils sont installés dans le même sarcophage, à savoir quand deux personnes d’une même famille meurent en même temps. Le sarcophage est ensuite embrasé, et quand il est complètement brûlé, les cendres seront recueillies afin d’être jetées dans un fleuve le plus proche. Et pour cela, elles sont mises dans un récipient décoré de fleurs. Vêtu d’un sarong, un long cortège de villageois escorte les restes du décédé jusqu’à sa libération, pour que l’âme du défunt puisse atteindre le soi-disant moksha.

Que signifie cette coutume ?

La cérémonie de crémation indonésienne, nommée Ngaben, selon la croyance hindoue, permet au défunt d’entrer dans un royaume supérieur dont l’âme rejaillira, libérée aux mauvais esprits avant qu’il ne se réincarne dans un corps d’un nouveau-né. Donc, ce rituel a pour objectif d’honorer l’âme du défunt pour qu’il puisse se réincarner dans des meilleures conditions possibles. L’un des buts de la cérémonie de crémation est aussi de s’assurer de la bienveillance du défunt. En effet, les vivants ne veulent en aucun cas vexer ou offenser l’âme du défunt par crainte de représailles après la réincarnation. De ce fait, dès qu’il meurt, le corps ne doit pas restee laisser seul. C’est pourquoi, une communauté est avertie par des battements de tambour, puis tous ceux qui connaissaient le défunt se rassemblent pour une grande crémation. Il peut y avoir des centaines de personnes présentes.

Le rite funéraire

À Bali, la cérémonie est accompagnée de musique traditionnelle et le corps est lavé soigneusement puis revêtu de vêtements très colorés. Les proches préparent tout d’abord une extraordinaire cérémonie de crémation en plaçant de l’argent, des fleurs et des fruits autour du cercueil. En fait, ce sont des donations essentielles pour la seconde vie d’un être cher. L’eau bénite est également placée sur le cercueil, avant que ce dernier soit mis dans le sarcophage. Aujourd’hui, les cérémonies de crémation balinaise sont plus courtes qu’avant. S’ils peuvent durer jusqu’à 6 heures, le rituel sera réduit à seulement 2 heures.

Plan du site